Chez Eco Manifestation Réunion, l’eau on la boit, on ne fait pas caca dedans…

L’assainissement écologique est une urgence :

La toilette sans eau évite une pollution et crée une ressource. L’essayer, c’est l’adopter !

Chaque fois que nous tirons la chasse d’eau, nous gaspillons 6 à 9 litres d’eau rendue potable à grands frais (soit l’équivalent d’environ 2000 packs d’eau/an). Cette consommation représente 35 % de notre facture !

En tirant la chasse d’eau, nous polluons singulièrement nos rivières, notre mer et notre lagon en azote et en phosphore.

Nos déjections sont surtout constituées d’azote, de phosphore et de carbone. Ces éléments ont des cycles terrestres et doivent être rendus par compostage à la terre pour l’enrichir. Par ailleurs, le contact de nos déjections avec l’eau entraîne une prolifération des agents pathogènes qui seraient naturellement détruits par compostage.

C’est donc un non-sens écologique que de mêler des déjections humaines ou animales à l’eau.

Et si d’un déchet l’on créait une ressource ?

L’alternative à ce non-sens est le compostage direct des déjections humaines grâce aux toilettes sèches.

L’utilisation des toilettes sèches représente un bénéfice écologique évident : non-pollution de l’eau par les matières fécales, retour au sol de nos déjections compostées, économie d’eau et des moyens énormes consacrés à son épuration.

DEMANDER UN DEVIS

Nous proposons des « toilettes à litière bio-maitrisée » ou TLB. Le principe est très simple : c’est la litière qui remplace la chasse d’eau.

On ajoute à chaque utilisation 1 à 2 louches d’un mélange riche en carbone (de la sciure, des

copeaux de bois ou de la paille) pour équilibrer la forte concentration en azote des urines et des

matières fécales. Ces matériaux absorbent l’humidité et neutralisent les odeurs tout en facilitant

l’aération du compost.

 

Nous disposons de 15 cabines individuelles dont 2 accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR)

Plusieurs formules de locations possibles :

Location « simple »

Vous assurez tout de A à Z, nous vous mettons à disposition les cabines après explications de montage et d’entretien.

Location « installée »

Nous assurons le transport, le montage et le démontage. L’entretien est à votre charge, après explicatif du bon fonctionnement des cabines.

Location « clé en main »

tu socup de rien, on s’occupe de tout ! transport, montage, démontage, présence d’une ou plusieurs personnes à fréquence régulière ou sur toute la durée de l’événement pour le nettoyage régulier des cabines, le réapprovisionnement en consommables, changements de bacs de litières, animation et information du public avec stand d’information et expo sur l’assainissement écologique, les toilettes sèches et le compostage.

Pour toutes ces formules de prestations : nous fournissons les consommables (copeaux, sciure, PQ, lave main + gel désinfectant)

Tarifs dégressifs en fonction du nombre de cabines et de la durée de location, de la possibilité d’une solution de compostage sur place.

Options :

  • Personnalisation de la cabine aux couleurs de l’événement ou de l’entreprise,
  • Fourniture de l’éclairage pour les prestations nocturnes, même sur site isolé (caution demandée)

Chaque demande est spécifique et fait l’objet d’une adaptation de notre part.

Pour toute demande d’intervention ou devis, merci de compléter le formulaire ICI !

Il existe plusieurs types de toilettes sans eau :

les toilettes unitaires qui récupèrent conjointement les urines et les excréments.

parmi celles-ci les toilettes à litière bio-maîtrisée, les TLB où on ajoute à chaque utilisation une matière carbonée type sciure, copeaux de bois ou encore broyât de papiers ou de végétaux secs. le tout est ensuite mis à composter.

Les autres systèmes unitaires fonctionnent avec une cuve de récupération qui traitent par dessèchement et compostage les matières solides et séparent gravitairement les liquides pour les évacuer vers votre système d’assainissement.

les toilettes séparatives

C’est au niveau de la cuvette que la séparation des urines et des matières fécales se réalise. les traitements de chacune sont similaires aux toilettes unitaires.TS CPI BOIS ROUGE STE MARIE INTÉRIEUR

Etude, Conception, réalisation

Pour vos projets d’installation de toilettes sèches fixes, en extérieur, à la maison, sur des lieux publics, en milieu naturel, notre équipe vous conseille et vous accompagne dans le choix du système le mieux adapté à vos besoins et contraintes.

Nous contacter

Cabines sanitaires autonomes – Exigences relatives aux services et produits, liées à la mise en place des cabines et des produits sanitaires

La norme NF EN 16194 ne s’applique pas aux toilettes sèches. Cependant, nos toilettes respectent toutes les exigences énoncées par cette norme, à savoir :

– Pour les mises en place lors de manifestations : respect du nombre de cabines en fonction du nombre d’utilisateurs et de la durée maximale d’utilisation (cabines accessibles aux personnes à Mobilité Réduite (PMR) incluses) avec une fréquence de nettoyages intermédiaires adaptée (environ toutes les heures).

– Pour les mises en place sur des chantiers de travaux, dans le cas d’activités agricoles ou industrielles : respect du nombre de cabines en fonction du nombre d’utilisateurs, de la fréquence de nettoyage (au plus tard après 5 jours de 8 heures chacun), de la distance maximale entre le poste de travail et la cabine (100m) et pour les chantiers sur plusieurs niveaux, de la mise en place d’une cabine tous les 2 niveaux.

Malgré l’absence de cadre réglementaire concernant l’utilisation de toilettes sèches dans les Etablissements Recevant du Public (ERP), les nombreuses études et la longue expérience acquise dans ce domaine nous permettent une mise en œuvre répondant aux exigences de sécurité, d’hygiène et de protection de l’environnement.

 

Transport de déchets :

L’évacuation et le transport des sous produits issus des vidanges de TLB respecte la réglementation concernant les activités de collecte et de transport de déchets qui impose une déclaration préalable auprès du Préfet du Département lorsque :

  • lorsque la quantité collectée ou transportée est supérieure à 0,1 tonne par chargement de déchets dangereux,
  • ou lorsque la quantité collectée ou transportée est supérieure à 0,5 tonne par chargement de déchets non dangereux.

Nous n’atteignons jamais ces quantités lors de nos transferts de matières.

Les sous produits des toilettes sèches ne sont pas précisément référencés à la nomenclature déchets mais la rubrique 02 01 06 « Fécès, urine et fumier (y compris paille souillée), affluents, collectés séparément et traités hors site. » comme déchet non dangereux semble la plus adaptée.

Compostage des sous produits :

Le traitement par compostage des sous produits collectés lors des vidanges est soumis à la réglementation ICPE (Installation classée pour la Protection de l’Environnement, Rubrique 2780. Compostage de déchets non dangereux ou matière végétale, Rubrique créée par le Décret n° 2009-1341 du 29 octobre 2009 et modifiée par  le Décret n° 2012-384 du 20 mars 2012 et par le rectificatif au JO n° 122 du 26 mai 2012)
La capacité de notre installation de traitement est en dessous des seuils déclaratifs fixés pour les rubriques 2780-1 et 2780-2.

La fabrication :

Très facile de réalisation et à tarif défiant toute concurrence

Pour installer chez vous des toilettes à litière bio-maîtrisée, vous aurez besoin de très peu de matériel :

  • Quelques tasseaux de bois si vous fixez l’assise aux murs latéraux
  • une planche de bois pour l’assise (plusieurs si vous optez pour la fabrication d’un caisson amovible)
  • une lunette de toilettes
  • un seau
  • un peu de quincaillerie (vis, chevilles, charnières)
  • une simple scie sauteuse fera l’affaire pour toutes les découpes

Avant de vous lancer, réfléchissez bien dans la conception à la façon dont vous allez vidanger vos toilettes (sortie du seau par le dessus ou le dessous) afin de prévoir l’accès,…

Le choix du seau

En général il est conseillé d’opter pour un seau inox plutôt que plastique. Il résistera mieux dans la durée aux « attaques » des urines et gardera moins les odeurs mais à vrai dire si vous nettoyez bien votre seau à chaque vidange, les 2 feront l’affaire. Attention si vous optez pour le seau inox, qu’il soit bien étanche en son fond !

Nota : avoir 2 seaux peut se révéler très utile lorsque vous n’avez le temps tout de suite de gérer le vidage au composteur et le nettoyage ou éviter de traverser la maison pleine d’invités avec votre seau de caca entre le plat et le dessert !

Le choix de la litière

Sciure, copeaux plus ou moins grossiers, broyat de déchets verts, choix de l’essence de bois, autant de paramètres à prendre en compte. Pas de recette ou solution miracle, il faut essayer, vous faire votre idée et opter pour ce qui vous convient le mieux.

De nos retours d’expériences, ce qu’on en pense :

  • éviter le « tout sciure » très poussiéreux en intérieur. Ça pique les yeux et la gorge. En revanche c’est très utile en fond de seau pour une bonne absorption des urines.
  • Si vous utilisez des copeaux, toujours de bois non traité bien sûr ! La réussite de votre compostage en dépend. On lit souvent qu’il faut éviter l’usage d’essences exotiques pour la litière… C’est assez comique comme recommandation de notre point de vue d’îliens sous les tropiques… Cela priverait une grande partie de la population mondiale de TLB et souvent dans des pays où ça serait très utile ! Donc pour faire simple, encore une fois, ES-SAY-EZ ! Pour notre part, on a banni le cryptoméria qui dégage une odeur vraiment bizarre, le tamarin se comporte très bien, le camphrier est au top avec sa bonne odeur rafraîchissante, le dibétou, le frêne, le pin, le letchi, le manguier…
  • le broyat de déchets verts (notre chouchou) présente le plus d’avantages en phase de compostage (rapidité et qualité) mais cela vous demandera de consacrer du temps et de l’argent pour l’acquisition et l’utilisation d’un broyeur. Il vous faut un jardin capable de fournir en matière végétale de quoi alimenter vos toilettes ! On peut aussi profiter des périodes de chutes de feuilles ou de fleurs de certaines essences, dans ce cas, il n’y a qu’à se baisser pour les ramasser et approvisionner nos toilettes avec une matière garantie non traitée et hyper absorbante !
  • N’hésitez pas à utiliser plusieurs types de litières en mélange (sciure + copeaux, sciure + broyat, …) vous combinez ainsi les avantages de chacun, compenser les inconvénients de certains.

Le compostage

Le compostage est l’étape permettant d’assainir le mélange excréments + litière issu des toilettes sèches et de le valoriser en compost, un produit ressemblant au terreau et qui est le meilleur fertilisant naturel pour nos plantes.

Il est possible de composter d’un coté les sous produits de toilettes sèches et de l’autre vos autres déchets verts et fermentescibles ou de faire composteur commun. C’est à vous de décider en fonction de vos usages ultérieurs du compost mature.

Veillez à remuer régulièrement votre compost et vérifier qu’il n’est ni trop sec ni trop humide.

Pour une information complète, consultez le Guide de Bonnes Pratiques pour le compostage des sous-produits de toilettes sèches publié par le RAE.

LE GUIDE DE L’ASSAINISSEMENT ÉCOLOGIQUE

(Eco-centre Pierre et Terre / Ecomanifestation Réunion)

Collaborations

Ils nous inspirent, nous forment, nous soutiennent, et nous les en remercions !
ecodomeo

pierre&terre

RAElogo

Pour aller plus loin…

La conférence gesticulée d’Anthony BRAULT et Samuel LANOE pour tout comprendre sur le non sens écologique de l’assainissement moderne

L’eau ça chie « water causettes » 

water_causettes_-85f8c

Toilettes du Monde

Assainissement écologique et solidarité.

toilettes-du-monde-logo